Méditation Pleine Conscience

Se reconnecter à la Pleine Conscience demande un entraînement comme pour développer un muscle. C’est ce que nous faisons lors des séances de méditation. Nous renforçons le muscle de l’attention.

Méditer en Peine Conscience, c’est s’entraîner à porter notre attention moment après moment à ce qui se passe dans l’instant, sans s’y accrocher, avec une attitude bienveillante et non-jugeante.

Au fil de la pratique, naturellement, la Pleine Conscience infuse nos vies.

Notre corps, notre mental et le stress du quotidien apportent nombre de résistances avec lesquelles nous pouvons travailler le muscle de la Pleine Conscience.

Mais pourquoi s’engager dans la douce discipline de la méditation ?

  • pour un meilleur équilibre émotionnel
  • pour une plus grande capacité à aborder les situations stressantes
  • pour prendre soin de soi
  • pour un sentiment de joie et de contentement accru
  • pour mobiliser ses capacités de guérison
  • pour vivre mieux avec les douleurs chroniques

« Pratiquer le non faire. S’entraîner à être.
Apprendre comment arrêter tout ce que nous sommes en train de faire pour passer au mode être,
apprendre comment dégager du temps pour nous-mêmes, comment ralentir le rythme et nourrir en nous
le calme et l’acceptation de nous-mêmes, apprendre à observer l’agitation de notre esprit d’instant en
instant, la façon d’observer nos pensées et de les laisser passer sans être emporté et pris par elles, la
façon de créer de l’espace pour voir sous un angle nouveau d’anciens problèmes et percevoir
l’interconnexion entre les choses : voici quelques enseignements de la Pleine Conscience. Ce type
d’apprentissage implique de préserver des moments où « être »et où cultiver l’attention.
Jon Kabat Zinn

Gérer les cookies